Mardi 3 octobre 2 03 /10 /Oct 17:41
Dans la suite de mon cours de creative writing, on a du écrire un poème, a "persona poem" c'est à dire un poème où la voix poétique dit je, mais n'est pas nous. en gros un poème avec un narrateur qui parle à la première personne et qui n'est pas l'auteur. on pouvait choisir une personne, un objet, un personnage de fiction peu importe!
Pour moi c'était quand même à la fois mon premier poème tout court, et en plus mon premier poème en anglais... ce cours est vraiment intéressant parce qu'en plus de me forcer à écrire il me fait me rendre compte de toutes sortes de choses, dont mon rapport à ma langue. La prof m'avait dit que je pouvais écrire en français puis traduire en anglais si ça m'aidait, j'ai essayé et ça n'a pas fonctionné... dès que je me mettais à écrire en français le poème devenait tout de suite trop personnel et je n'arrivais pas à continuer...
L'idée de mon poème m'est finalement venue en anglais et je l'ai écrit directement en anglais, donc voilà.

La Factrice


People see me in my uniform and smile

At the girl in deep blue and bold yellow.

Every morning as I go to the Central rue de Paris, take my work

For the day and mount my bike,

I know their day is lying in my hands.


Saying hi to Mira or Jean-Baptiste going to school,

Being chased playfully by the dirty dogs of the neighbourhood,

Seeing Mr and Mrs Carlier argue every single morning!

Wind, rain or thunder, I don't care,

I'm a woman on a mission.


Air mail, stationary, bubble wrap, postcards,

Bills or love letters in scented envelopes made from magazines.

Africa, America and South Asia or Australia,

All just a stamp away from me!


Women and men, young and old, wait for me.

For the comfort I bring,

The reassurance that someone, somewhere, knows about them,

Brings them back to life every single morning.


They offer me buttered croissants, home-made biscuits, coffee or milk,

worry about my health,"And how are you today?".

They pray for my arrival, curse and hug me.

Shout at me, run after me and after

the same hope : "Do you have anything for me?"


And yet every day when I come home and eat dinner,

clean the house, clean it again

pretending I don't care,

I still have to face my mailbox's emptiness.

When will I have anything for me?

Par french touch - Publié dans : premier(s)...
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Retour à l'accueil

Calendrier

Décembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
<< < > >>

Texte libre

J AI MIS DES PHOTOS EN LIGNE YOUHOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU
DANSE DES SMILEYS INTEGRAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAALE!!!!!!
pour l'instant trois albums, je vais partir faire la reporter dans le campus, et ensuite dans la ville les gens!

vous me manquez!
mais en même temps jpense tout le temps à vous, par exemple quand je vois mes copines ( qui sont pour la plupart des bombasses plus ou moins célibataires donc ça me fait pensez à vous les mecs)
quand je me fais des soirées télé ben and jerrys ( ça remplace pas les sexy macdo/rancho mais c cool quand même!)
quand mes roomates me font comprendre qu'il faut que je range (et jveux pas dire mais elles font ça mieux que vous papa et maman, genre jme vexe jamais, et je me suis meme mise a ranger à l'avance pour qu'elles aient pas besoin de me le dire!)
quand je fais des trucs débiles dans les couloirs (dans ces moments jme sens un peu seule bitchou...)
ou que je me perds dans le campus (là jpense à vous tous, et j'ai une image vivace de luisa se foutant de ma gueule, c'est assez troublant!)
ou quand je regarde mes roses troner sur la table basse.... (parce que mon mec il tue tout )
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus